ELECTIONS MUNICIPALES 2015

 

DOCUMENT CADRE DE PILOTAGE


INTRODUCTION

 

 

Pour donner quelques éclairages aux responsables du parti, la direction du parti a conçu ce document cadre permettant aux candidats de mener une campagne victorieuse aux prochaines élections municipales de 2015 au Mali.

 

Le document contient six (06)  chapitres :

 

 

I RAPPEL DES VALEURS DU PARTI

 

 

II CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES

 

 

III QUELQUES IDEES DE STRATEGIE ELECTORALE

 

 

IV QUELQUES CONSEILS UTILES POUR REGLER CERTAINES INSUFFISANCES

 

 

V FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE

 

 

VI PROGRAMME INDICATIF


I RAPPEL DES VALEURS DU PARTI

 

 

YELEMA veut promouvoir certaines valeurs et estime que si demain le Mali fonctionnait dans le cadre de leur strict respect, le pays avancerait. YELEMA entend commencer par les communes pour promouvoir ces valeurs et progressivement toucher tout le pays.

 

1.1 Le leadership jeune

 

Le leadership du pays doit mieux correspondre à la population qui est jeune dans une grande majorité. Pour que des jeunes leaders dans les différents domaines (politique, économie, administration, société civile…) fassent progresser le pays par leur esprit d’ouverture et de créativité, leur maîtrise des nouvelles méthodes de gestion et des nouvelles technologies, par leur énergie et leur compétence. Pour que des hommes neufs avec un œil neuf et un esprit de changement puissent changer le pays comme nous le souhaitons.

 

1.2 La vérité et la transparence

 

La gestion de toutes les affaires publiques doit privilégier la vérité et la transparence pour que la confiance soit instaurée entre la base et le sommet. La gestion publique et les relations entre la population et les responsables doivent être assurées dans la transparence absolue. Chaque élu, chaque dirigeant, devra dire ce qu’il possède, ce qu’il fait, pourquoi il le fait et cela à chaque occasion. Il nous faut changer l’image du politicien et de la politique par la vérité et la transparence afin que le visage du pays change.

 

1.3 La responsabilisation de la base

 

Les cellules de base de YELEMA constituent l’épine dorsale du parti.  Les responsables à la base sont politiquement autonomes, choisissent librement leur leader et tous leurs candidats. Il n’y a pas de candidat imposé par le sommet et tout responsable du parti est d’abord un leader de base. Seuls des leaders ayant une base feront avancer le pays car ils ne seront pas coupés des réalités de terrain. Seule une base vivante fera avancer le parti et l’amener à défendre les intérêts de la population.

 

1.4 L’intérêt public supérieur aux intérêts privés

 

Le responsable doit toujours privilégier le groupe, la communauté, le pays à un individu, quelque soit son rang ou ses moyens. Nous devons mettre le groupe au dessus de nous-mêmes et savoir que quand le groupe se porte bien, nous nous porterons mieux. Il ne peut y avoir de bonheur ni de quiétudes individuels si votre entourage n’est pas épanouie.

 

1.5 A chacun selon ses mérites

 

Chaque citoyen doit obtenir ce qu’il mérite sans qu’il ne soit obligé de payer quelque chose ou de faire jouer une relation. Les emplois, les marchés publics, les responsabilités doivent être donnés au plus méritant quelque soit son ethnie, sa religion, son genre, son rang social, ses moyens financiers, ses relations…Nous devons nous battre pour que tout citoyen puisse obtenir ce qu’il mérite même si c’est contre les intérêts du parti.

 

 

II CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES

 

Les candidats du parti doivent avoir quelques qualités souhaitables :

 

Casier judiciaire vierge et résidence dans la commune;

 

Moralité irréprochable et bonnes mœurs avérées ;

 

Etre neuf, être jeune ;

Ne pas avoir été soupçonné ou ne pas avoir trempé dans des malversations, détournements, actes de corruption, atteinte aux biens publics, actes déshonorants pour un leader… ;

 

Disposer d’une bonne réputation, d’une bonne visibilité, d’une légitimité et d’une base sociale et/ou politique vérifiables dans la circonscription visée, ce qui crédibiliserait la candidature ;

 

Etre indépendant financièrement, exercer une activité professionnelle distincte de la politique et non liée à la politique qui garantirait cette indépendance, avoir un minimum de moyens licites pour financer au moins en partie la campagne ;

 

Ne pas avoir été un serviteur zélé et/ou visible du régime défunt et de manière générale ne pas avoir une image trop associée à la période considérée par les maliens comme négative ;

 

Avoir les capacités pour comprendre les valeurs de YELEMA et le projet de programme pour ensuite pouvoir les appliquer ; Avoir une compétence technique  et une expérience avérées qui puissent être utiles à la mairie.

 

III QUELQUES IDEES DE STRATEGIE ELECTORALE

 

 

Il faut compter sur le parti, son organisation sur le terrain, sa réputation au niveau national, la réputation de son président, les réalisations faites en commune IV de Bamako pour progresser dans l’estime des habitants de la commune. Il faut mettre en avant ces facteurs positifs pour avancer dans l’opinion des citoyens de la commune.

 

Il faut compter sur les candidats, leur réputation, leurs réseaux pour améliorer les chances du parti. C’est pourquoi il faut de bons candidats aux élections.

 

Il faut ensuite identifier des forces de la société civile et d’autres partis susceptibles d’aider la campagne municipale de YELEMA. Ces forces peuvent être:

 

Les clubs de soutien à Moussa MARA

 

les partis politiques qui ne présentent pas de candidat

 

Organisations socio professionnelles : Artisans, détaillants, vendeurs de café, blanchisseurs, tailleurs, mécaniciens, exploitants de sables….

 

leaders religieux et chasseurs

 

Coordination des jeunes et KAFO

 

Associations sportives et culturelles

 

Leaders et personnes ressources influentes : chefs de quartiers, cadres, hommes d’affaires….

 

Groupes dispersés : Handicapés, Veuves, associations de ressortissants….

 

Ces forces doivent être identifiées, recensées, organisées, et mises en ordre de bataille. Des stratégies spécifiques doivent être développées à leur encontre. Le parti appréciera si certains éléments parmi ces forces ne peuvent pas intégrer la liste de YELEMA pour la renforcer.

 

Chaque candidat du parti doit savoir que la victoire dépend de lui. Il doit se lever, parcourir la commune, les villages et quartiers, faire du porte à porte, essayer de voir les électeurs dans leurs famille, leur grin, sur leurs lieux de travail, dans les lieux de culte, dans les cérémonies sociales, sur les marchés et foires…pour leur parler du parti, de ses idées, de son programme, de ses réalisations, de lui-même, de son intégrité et de sa crédibilité à conduire l’action municipale. Aucun électeur de la commune ne doit échapper à notre campagne de proximité.

 

IV QUELQUES CONSEILS UTILES POUR REGLER CERTAINES INSUFFISANCES

 

Critiques constructives et suggestions

Actions à mener pour y faire face

Le bas niveau de nos délégués, de nos superviseurs des centres, de nos mandateurs

Instruire aux cellules d’identifier des délégués par bureau de vote au moins deux mois avant le vote sur la  base des élections législatives précédentes

Idem pour les superviseurs de centre

Former les agents électoraux

Absence de dispositifs anti fraudes

Mettre en place des brigades anti fraude et les former. Mettre les moyens qu’il faut à leur disposition. Travail à envisager à trois mois de l’élection

Gestion défaillante le jour du vote (insuffisances de moyens)

Dispositif à envisager à une semaine du vote, y penser au moment des prévisions budgétaires

La gestion des moyens de transport des électeurs est insuffisante

Renforcer le parc de moyens de transport et responsabiliser chaque quartier, village

Evaluer les coûts et chercher les financements

La campagne n’a pas été organisée, le candidat avait des fois un programme non connu des coordinations

La particularité de la candidature YELEMA oblige à se démultiplier, ce qui entraîne quelques fois des actions individuelles et solitaires

Essayer de planifier jour par jour les déplacements des candidats

Insuffisance de moyens

Ceci est inhérent à toute campagne, il faut faire avec les moyens du bord et mettre en place une stratégie de collecte de soutiens

Le candidat tenait des propos malveillants

Ne pas tenir de propos injurieux vis-à-vis des adversaires

Etre ferme mais respectueux, courtois

Manque d’huissier par centre de vote, remplacement de certains présidents de bureau de vote le jour du scrutin

Mesures à prendre pour installer un huissier dans chaque centre, Instruire aux superviseurs de suivre les remplacements de président à faire constater par un huissier ou à mentionner par le délégué dans le PV

 

Inexpérience, inorganisation et fonctionnement non démocratique de la coordination

Mettre en place un dispositif qui consacre l’organisation, l’autonomie et la démocratie dans chaque structure de campagne ; tout le monde doit être au courant de tout

Procéder aux achats de conscience en faisant des actions en faveur des électeurs

Il faut prévoir des moyens permettant de faire des réalisations au bénéfice des populations, persuader les électeurs sur les arguments YELEMA mais il ne faut pas donner d’argent aux électeurs

Les coordinateurs sont jeunes, mal habillés, désorganisés

Ceci pose le problème de la représentativité des leaders. Cette situation doit être résolue avec le choix démocratique des responsables de coordination du mouvement

Rendre visible le parti et l’organiser mieux

Toute liste doit promouvoir YELEMA en organisant dans chaque village, quartier, des assemblées populaires d’information sur les idées et les réalisations du parti

 

V FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE

 

 

Le financement de la campagne est la préoccupation essentielle du parti YELEMA depuis ses débuts car le parti n’a pas de moyens et ses idées rendent difficiles son soutien par certains types de personnes.

 

Il faut partir de ce constat et élaborer une stratégie de collecte de ressources à travers certaines étapes à formaliser :

 

 

.Faire un budget de campagne : prévoir chaque activité et être exhaustif pour ne pas avoir de surprise ;

 

Compter d’abord sur soi pour financer la campagne car une des valeurs du parti est la responsabilisation de la base, ce qui sous entend qu’elle se prenne en charge ;

 

Les candidats sont à solliciter pour financer la campagne en priorité : au moins 50% du financement doit venir des candidats (les dix premiers notamment) ;

 

Après les bonnes volontés de la commune, les ressortissants de la commune à Bamako, les leaders nationaux du parti qui viennent de la commune, les relations des candidats … 

Ensuite le bureau du cercle et les responsables du parti à l’échelle du cercle, les anciens candidats aux législatives et leurs réseaux… ;

Enfin le bureau national du parti fera sans doute une contribution mais celle-ci ne sera pas la seule et ne doit pas être la seule. 

Il ne faut pas oublier que certaines contributions peuvent être faites en nature. Chaque responsable et chaque personne ressource doit être sollicitée avec cette possibilité offerte. Certaines personnes peuvent aider par des affiches, d’autres par du carburant, la mise à disposition de moyens de transport…Toute contribution en la matière sera la bienvenue.

A chaque candidat, groupe de candidats, commune et cercle de s’organiser pour que le financement de la campagne puisse se faire dans les meilleures conditions.

Il faut noter que l’argent ne doit pas être notre seul argument de campagne et notre seul but, sinon on perdra. Nous devons mener campagne sur la rupture et sur les ravages des achats de conscience, l’attitude négative des leaders qui achètent les élections et donc la nécessité pour les populations de faire confiance et de soutenir les candidats jeunes, neufs, compétents, intègres, ayant un projet pour la commune et capable de le mettre en œuvre.

VI PROGRAMME INDICATIF

6.1 BONNE GOUVERNANCE ET TRANSPARENCE

 

Sections

Actions

 

Une gouvernance responsable

 

Créer des commissions spécialisées autour de chaque adjoint au Maire

Affecter des tâches spécifiques à chaque commission et à chaque élu

Organiser la collectivité pour servir les populations

Mettre en œuvre une charte de l’usager

Affecter des objectifs aux agents et vérifier l’atteinte de ces objectifs

Ne payer les indemnités et les avantages des élus que si la commune le peut

Diminuer de moitié les avantages des élus

Affecter les indemnités du maire et de ses adjoints sur un fonds de solidarité destiné à promouvoir l’auto emploi des jeunes et des femmes ; Inciter les autres élus à faire de même

Diminuer les coûts d’achat et les charges de la commune en rendant plus transparente la procédure d’acquisition des biens et services

 

Une gouvernance participative

 

 

Lancer un journal d’information des populations (commune urbaine)

Intervention mensuelle du maire et des élus sur les radios de la commune pour expliquer l’organisation, le fonctionnement et toutes les initiatives de la commune, ouverture de l’antenne aux populations pour poser des questions directement au maire

Organiser une journée semestrielle de porte ouverte

Rendre publiques les sessions du conseil municipal

Créer et maintenir un cadre de concertation avec les opérateurs économiques de la commune et tous les autres acteurs socio professionnels

 

Une gouvernance cohérente

 

 

S’engager sur des bases solides et ne jamais prendre une décision compromettante pour l’avenir

Traiter les différents partenaires en responsables devant respecter leurs engagements et ne tolérer aucune erreur

Mener les actions de jumelage de la commune avec la volonté de préserver son indépendance et en s’engageant uniquement en conformité avec les intérêts municipaux

Recourir systématiquement aux sages, aux autorités religieuses et aux chefs de quartiers dans le règlement des litiges avec les différents partenaires de la municipalité

 

6.2 PARTENARIAT RESPONSABLE AVEC TOUS LES ACTEURS 

Sections

Actions

Un partenariat avec les populations

La collaboration avec les forces vives de la population sera organisée et formalisée

La collaboration avec la société civile sera suivie paritairement

L’implication de la population sera effective dans la conception du budget de la commune

L’implication des populations se concrétisera par la sollicitation de chacun dans le domaine qui le concerne

Les décisions prises dans chaque domaine le seront après consultation des acteurs concernés

L’action municipale visera à créer des axes de collaboration entre les organisations de la société civile, avec le cas échéant l’intermédiation de la mairie dans les domaines de la sécurité et de l’accès au crédit notamment

Un partenariat avec l’Etat

 

Les textes de la décentralisation seront strictement respectés

La commune va recouvrer la propriété de tous les biens qui lui ont été transférés

La commune bénéficiera du conseil de tous les services déconcentrés de l’Etat et élaborera dans ce sens, chaque année, une requête exhaustive qu’elle suivra

La municipalité établira avec la tutelle une collaboration franche, ponctuée de rencontres régulières pour bénéficier de toutes opportunités éventuelles

La municipalité aura avec l’ANICT une collaboration régulière

La municipalité agira en amont des projets et programmes de développement, mais également pendant leur déroulement afin de faire bénéficier la commune de leurs activités

Un partenariat avec les autres collectivités

 

Les relations avec le cercle, la région, le district de Bamako seront évaluées dans le sens de les rendre plus efficaces pour la commune

Le personnel mis à notre disposition par le district sera évalué pour le rendre plus efficace

Les représentants au cercle, à la région ou au district présenteront à chaque occasion les demandes de la commune à satisfaire, sur base de nos évaluations

Les relations avec les autres collectivités seront établies par des visites et des rencontres régulières

L’association des municipalités sera soutenue et nous allons y maintenir une collaboration fructueuse

Le dispositif de coopération avec l’extérieur sera analysé avec le concours des autorités

Les démarches seront entreprises pour rechercher des collectivités partenaires en sollicitant toutes les bonnes volontés et toutes les possibilités

A chaque partenaire potentiel seront présentés des projets précis, évaluables et un dispositif participatif d’accompagnement et de suivi

 

Sections

Actions

 

Un partenariat avec les autres bailleurs et soutiens

 

 

Des programmes de développement spécifiques seront conçus privilégiant l’appui institutionnel et les équipements de la commune et présentés à tous les partenaires potentiels

Un cadre institutionnel d’accompagnement sera rattaché à chaque projet avec la mise en place d’établissement public communal géré avec les partenaires sur un mode de gestion privé et qui garantit la transparence des fonds utilisés et l’efficacité des actions entreprises (exemple de l’Etablissement public ACI 2000 en commune IV de Bamako).

Un cadre de concertation globale permettra aux bailleurs de s’informer sur toutes les activités de la commune, sur l’implication des autres bailleurs et sur les moyens d’assurer la meilleure cohérence des actions

  

6.3 LE FONCIER AU SERVICE DES PLUS PAUVRES 

Sections

Actions

Une Gestion foncière qui permet à chaque citoyen d’avoir un toit

 

Arrêt pendant six mois de toutes les opérations foncières et d’urbanisme pour faire le point de tous les détournements, les vols et autres fraudes et poursuivre les responsables

Identification pendant la période de six mois de toutes les victimes des opérations passées afin de les compenser et de sanctionner les responsables (élus, agents de l’Etat ou de la commune, autorités déconcentrées…)

Identification de toutes les places publiques, les espaces verts, les équipements collectifs (marchés, écoles, centres de santé…), les servitudes afin de les libérer et de les restituer à la collectivité, identifier les responsables (élus, agents publics, autorités déconcentrées…) et les sanctionner

Identification de toutes les possibilités de compensations dans la commune, y compris le retrait de parcelles entre les mains de bénéficiaires illégitimes, et mise en œuvre de ces compensations dans un délai de un an

Engagement auprès de l’Etat des actions destinées à trouver des espaces de compensation ailleurs que dans la commune

Communication permanente autour de la question foncière pour informer régulièrement les populations mais également le grand public de la situation, des initiatives prises par la mairie, des situations résolues, des difficultés rencontrées…

Rendre publiques les réunions de la commission domaniale et faire participer les populations aux réunions en présence de tous les acteurs, notamment la discussion avec les plaignants des problèmes fonciers

Orienter l’ensemble des opérations foncières et d’urbanisme vers la satisfaction des usagers légitimes

Rendre transparentes toutes les opérations foncières et d’urbanisme en associant les bénéficiaires et en faisant des points bi mensuels avec eux

Amener l’Etat à réaliser des logements sociaux dans la commune qui seront destinés aux plus pauvres

Engager des discussions avec les investisseurs pour bénéficier de programmes de logements sociaux à destination de toutes les couches de la population

Préserver les aires de culture, les espaces pastorales, les forets et autres espaces foncières naturelles de toutes les opérations foncières et de toutes les attributions frauduleuses, faire respecter les textes en matière de concession rurale (communes rurales uniquement)

Vulgariser les textes en matière foncière et amener tous les acteurs à les respecter

 

6.4 UN ENVIRONNEMENT SAIN DANS UNE COMMUNE SECURISEE

Sections

Actions

 

Un Environnement sain dans une commune sécurisée

 

 

Les populations seront sensibilisées à la problématique environnementale

Une journée de salubrité par mois sera organisée dans toute la commune avec la participation de toutes et de tous

La divagation des animaux sera interdite et une fourrière créée pour ce faire

La pollution des cours d’eau sera arrêtée par la limitation des rejets et le regroupement des activités dans des lieux permettant le retraitement des eaux

Les espaces verts, places publiques et autres lieux de regroupements seront aménagés conformément au plan d’urbanisation de la commune et ne pourront être cédés sous forme de terrain à usage d’habitation

Tout l’espace communal sera loti et les personnes déguerpies seront entièrement recasées

Aucune construction, aucun bail, ne seront mis en œuvre sans autorisation express du Maire avec la collaboration des services de l’urbanisme

Les populations seront sollicitées pour combattre les habitats spontanés afin d’éviter dans le futur les problèmes actuels de déguerpissement

Aucune occupation illégale de l’espace communale ne sera tolérée

Le contrôle des dispositions environnementaux sera omniprésent et les sanctions systématiques

La collaboration des populations sera sollicitée dans la lutte contre l’insécurité

La collaboration avec les forces de l’ordre sera régulière

Les forces de l’ordre seront soutenues par l’équipement et le renforcement des ressources humaines

La présence des forces de l’ordre sera permanente notamment dans les zones d’insécurité.

L’accès aux établissements de nuit sera strictement réglementé et interdit aux mineurs

Les établissements de tourisme respectent la loi et toute contravention sera sévèrement sanctionnée

Les GIE ramasseront les poubelles des familles en temps pour qu’aucune ordure ne demeure devant les familles plus de deux jours

Les dépôts d’ordures seront ramassés régulièrement avec l’implication de la mairie et des services de l’Etat

Les familles seront invitées à s’acquitter normalement des taxes pour permettre la gestion optimale des déchets solides, en contrepartie il leur sera rendu compte de toute l’utilisation de leurs contributions

Une opération de curage de caniveaux sera organisée, avec la participation des populations, à deux mois de chaque hivernage pour éviter les inondations

 

 

6.5 UNE JEUNESSE EDUQUEE ET REMOBILISEE 

Sections

Actions

 

Une jeunesse éduquée et remobilisée

 

 

Les modules relatifs à la citoyenneté seront introduits dans tous les cours de toutes les écoles de la commune

La levée des couleurs sera systématisée dans les écoles et les administrations

Un prix communal récompensera tous les semestres la meilleure initiative de citoyenneté

L’uniforme scolaire sera institué dans toutes les écoles avec la participation de tous dans la définition des modalités de son introduction

Des cours de soutiens scolaires seront organisés à destination des enfants démunis et/ou en difficultés pendant l’année et pendant les vacances

Des campagnes de sensibilisation, à destination des jeunes et des parents, seront organisées systématiquement sur les thèmes touchant la jeunesse

Les établissements de nuit seront mis à contribution pour sensibiliser les jeunes et lutter contre tous les comportements à risque

Une journée de pratique sportive sera instituée dans la commune au début de chaque trimestre

Un championnat de football sera organisé et systématisé

Des compétitions dans les autres sports de la commune seront également organisées

Les sportifs d’élite et les talents en herbe seront soutenus

L’équipe communale sera soutenue pour servir de vitrine au sport communal, il en sera de même dans les autres disciplines sportives

Des stages seront offerts aux jeunes dans les services municipaux

Des stages seront offerts aux jeunes dans les entreprises de la commune

Des séjours d’apprentissage seront offerts aux jeunes chez les artisans

Un partenariat avec les institutions de micro finance et bancaires permettra aux jeunes promoteurs de bénéficier de financements de leurs projets sous l’égide de la commune et des structures étatiques spécialisées

La mairie soutiendra les associations d’initiative locale portées par les jeunes pour résoudre les problèmes locaux de quartier…

 

6.6 LES VALEURS PRESERVEES ET RENFORCEES

Sections

Actions

Des valeurs préservées et renforcées

 

La culture et la promotion de nos valeurs seront inscrites parmi les priorités de nos actions, à travers une rubrique de la revue municipale

Des modules de formation spécifique seront conçus pour les écoles et y seront diffusées avec le concours de toutes les personnes de bonne volonté au niveau local et national

L’artisanat, en tant que moyen de préservation et de promotion culturelle, sera soutenu, un concours du meilleur artisan soutenant nos cultures sera organisé chaque année

Une maison des artisans sera construite avec la mise en place de relations entre celle-ci, les écoles et autres acteurs municipaux

Les établissements de nuit et autres dancings seront invités à diffuser au moins 50% de musique malienne, à organiser des soirées thématiques sur notre culture, à servir des mets et des boissons maliens

Une collaboration fructueuse sera instaurée entre les tradipraticiens et les médecins, entre les tenants de la pharmacopée traditionnelle et les pharmaciens

Le Maire, ses adjoints, tous les élus, le personnel et les acteurs municipaux s’efforceront d’utiliser les vêtements locaux dans au moins 80% de leurs apparitions publiques

La mairie et tous les services municipaux ne serviront que des repas et des boissons locales dans toutes leurs réceptions et rencontres festives

Les cérémonies de mariage seront simplifiées à l’extrême en taxant fortement les extravagances et en soutenant les initiatives discrètes ; cette décision sera précédée d’une campagne soutenue de sensibilisation

Les manifestations festives seront encadrées et soumises à autorisation municipale avec le paiement de taxes appropriées

Tous les lieux de culte seront protégés par des titres de propriété délivrés aux communautés qui les exploitent

La commune mettra en place un fonds de soutien aux édifices religieux pour leur entretien et leur fonctionnement

Les organisations religieuses seront soutenues dans leurs actions de promotion des valeurs religieuses et d’approfondissement de la connaissance religieuse des populations notamment les jeunes

Lors des fêtes religieuses et des événements religieux, des actions de soutien seront organisées à destination des leaders religieux, des organisations religieuses, des édifices religieux…

La mairie mettra en place un cadre de dialogue avec les religions qui se réunira une fois par mois pour aborder les questions sociales et religieuses et les difficultés rencontrées par les organisations religieuses afin de les solutionner

La mairie travaillera à l’entrée en vigueur effective du code de la famille notamment les dispositions relatives au mariage religieux et aidera les organisations religieuses dans ce sens 

6.7 EQUIPEMENTS – INVESTISSEMENTS

Sections

Actions

 

Un Equipement de base conséquent

 

 

Les quartiers ne disposant pas de jardin d’enfants en seront dotés,

Un second jardin d’enfants sera ouvert dans les quartiers importants avec la participation des bénéficiaires

Des écoles publiques et communautaires seront construites pour améliorer la couverture scolaire

Des salles de classes, bureaux de direction, clôtures…seront aménagés dans les écoles existantes

Chaque quartier ou chaque village d’au moins 2000 habitants disposera d’au moins un centre de santé fonctionnel, doté en ressources humaines qualifiées

Les centres de santé privilégieront la prévention des maladies et iront d’avantage vers les populations pour les sensibiliser

Les services sociaux seront associés aux centres de santé

Les centres de santé seront régulièrement entretenus

Un dépôt d’ordures communal et des dépôts de transit de quartiers seront mis en place

Une centaine de poubelles seront installés dans les lieux publics et autres espaces communales

Des collecteurs seront créés, aménagés dans chaque quartier

Les lignes d’eau seront aménagées et désobstruées

Les caniveaux et canaux d’écoulement seront curés

Une station de traitement des eaux sera mise en place

Des réseaux de mini égouts, des puisards améliorés, des voies dallées seront imaginés et mis en œuvre

Les quartiers ou villages défavorisés disposeront d’eau et d’au moins de l’éclairage public

Des voies seront bitumées dans chaque quartier

Des voies seront pavées dans chaque quartier

Les voies portant des numéros seront baptisées au nom des personnes illustres et des événements importants

 

 

Sections

Actions

 

Des Equipements de loisirs et sportifs suffisants

 

 

Un espace de sport, équipé et multifonctionnel, sera créé dans chaque quartier de la commune

Les espaces de sports existants seront renforcés et protégés contre la spéculation foncière

Un complexe sportif communal sera érigé à l’endroit du terrain communal Dans les villages, les terrains de sport seront améliorés (dotation en buts, aménagement de l’aire de jeux…)

Tous les investissements sportifs seront consentis avec la participation des bénéficiaires et la forte implication des opérateurs économiques privés

Les privés seront encouragés à investir dans l’hôtellerie, les établissements de divertissement avec un cahier de charges précis à respecter

Les sites historiques et de mémoire (exemple du site de la bataille du woyowayanko en commune IV) seront agrémentés d’un jardin public et des commodités de séjour adéquats (restaurant, espaces verts…) et leur visite sera inscrite dans le programme de toutes les classes de toutes les écoles de la commune

Les différents sites touristiques et de mémoire seront répertoriés et organisés pour permettre leur vulgarisation adéquate

L’accès au fleuve et aux cours d’eau sera garanti pour les populations à travers la libération des servitudes et l’aménagement d’accès à travers la propriété de ceux détenant des titres fonciers au bord des cours d’eau

 

 

Sections

Actions

 

Des Equipements administratifs et économiques adéquats

 

 

Tous les centres d’état civil seront équipés en matériels de bureautique fonctionnels

Il sera construit quatre centres d’état civil pour suivre la croissance de la population et rendre les services municipaux davantage accessibles

Les cimetières seront rendus plus fonctionnels et gérés de manière à assurer une intégration harmonieuse au sein de l’espace communal

La réflexion pour la création d’un poste de sapeurs pompiers sera lancée (commune urbaine)

Les teinturières bénéficieront de zones d’activités où il leur sera proposé de se regrouper

Les exploitants de sable bénéficieront sur les berges des cours d’eau de zones d’activité à l’abri de la spéculation foncière

Des zones de maraîchages bénéficiant de points d’eau seront mises à la disposition des opérateurs de ce secteur

Des parcs et marchés de bétail seront fonctionnels pour permettre l’exercice dans des conditions optimales de ces métiers

Deux centres commerciaux municipaux seront érigés (communes urbaines)

Les artères routières seront équipées en panneaux de signalisation adéquats (communes urbaines)

Les gares routières seront rendues totalement fonctionnelles par leur équipement en infrastructures de sécurité et de confort

Des lignes de transport intra communales seront examinées et lancées en rapport avec les opérateurs du secteur

Les différents marchés de la commune seront rendus fonctionnels

Au moins un marché spécialisé sera mis en place dans la commune

La gestion de tous les marchés de la commune sera déléguée aux opérateurs et aux agents communaux chargés d’encadrer les marchés

Une réflexion sera lancée sur les équipements de grande dimension en partenariat avec les collectivités voisines

 

Compte rendu

Dernier compte rendu Parti YELEMA en cours
Document de Presse d
RESULTATS DES ELECTI
CR N°029-2017
Date de la prochaine réunion du CEC:

NOTES DU PRÉSIDENT MARA

INEDITS: Quelques articles du Président Moussa Mara sur la problématique de l'immigration illégale, les accords de paix et la laïcité à lire sur yelema.net ___________________
LE NOUVEAU LIVRE DE MARA, LE MALI ENTRE VENTS ET MAREES, 2015-2017  1,256
Notes du Président Mara
LAICITE  383
Notes du Président Mara
Nos Soldats, Ces Héros Oubliés  338
Notes du Président Mara
TRIBUNE DE MOUSSA MARA SUR LES AUTORITES INTERIMAIRES: FAISONS ATTENTION
Notes du Président Mara
LA RELIGION COMME REMPART A L'EXTREMISME RELIGIEUX
Notes du Président Mara

NOUS RETROUVER SUR FACEBOOK